30 avr. 2008

Les bases du bioclimatisme

Autre aspect essentiel en écoconstruction : le bioclimatisme.

Kezako ? Comme vous le voyez sur le schéma, les paramètres à prendre en compte sont :
  1. l'orientation de la maison, la position des ouvertures et des pièces par rapport à la course du soleil
  2. l'orientation par rapport aux vents dominants
  3. la forme plus ou moins compacte de la maison
  4. les protections architecturales (débords de toit, pare-soleil)
  5. l'utilisation et la position des végétaux

Le but est bien sûr de

  • limiter les déperditions en hiver,
  • maximiser les entrées de lumière et de chaleur du soleil en hiver,
  • minimiser l'entrée des rayons du soleil en été.
Pour cela, il faut :
  • Tourner la maison vers le Sud
  • Privilégier les fenêtres à l'Est et au Sud
  • Positionner les pièces de vie au Sud
  • Constituer un espace "tampon" au Nord et à l'Ouest avec les pièces de service
  • Faire descendre le toit plus bas au Nord et à l'Ouest
  • Avoir une forme compacte, c'est à dire qui minimise la surface d'enveloppe extérieure par rapport au volume intérieur (comme les manchots !)

  • Positionner des avancées de toiture, brises-soleils ou tonnelles devant les ouvertures au Sud
  • Planter des végétaux à feuillage persistant à l'Ouest et au Nord, à feuillage caduque au Sud.
Pour approfondir :
L'excellent dossier en ligne de Fiabitat Concept.
Le très complet bouquin de Courgey et Oliva : la conception bioclimatique (Ed. Terre Vivante).

29 avr. 2008

Terre crue

Serrage et rattrapage de la chape.

Et retour sur le mur en adobes. J'ai monté une partie jusqu'au plafond.
Côté séjour. Côté chambre. Ça à l'air moins haut puisque le chevron est en partie dans le mur de ce côté. Les 2 derniers rangs sont donc moins larges et s'adossent à ce chevron.
Et voilà le trou dans le plancher est bouché. Il reste à continuer au 1er étage...

27 avr. 2008

Dame ! Quelle drôle d'idée, un sol en terre !

Gilles is re-back ! Et ça va faire mal.
Je ne sais pas si c'est lui ou le soleil, mais on a encore eu plein de visiteurs (4 groupes) !

Objectif : "couler" une chape en terre crue.
Compromis à trouver : entre facilité de mise en œuvre et temps de séchage/retrait.
Solution adoptée :
  • 10 cm de mélange sec (1 terre, 3 gravier, 3 sable) damé très fort. Non, plus fort que ça.
  • 2 cm de mélange mouillé (1 terre, 4 sable, eau, 5% chaux), réglé et taloché.
  • Finition après séchage : saturation à l'huile.
Arroser bien la dalle avant. Trouver des dameuses (ou dames) ergonomiques, brevetées, spatiales.
Déverser le mélange.Faire poum-poum en rythme.Comme Gilles. Je vous conseille le Gilles, il fait très bien poum poum. Si si.Et voilà, les vers de terre sont bien écrasés.
Mieux que Vian qui regardait l'arrière de sa télé, la bétonnière qui tourne. Effet hypnotique garanti, même sur les bébés de 6 mois. Et puis ça change de Drucker pour un dimanche. Sinon vous pouvez jouer à Luke Skywalker, c'est sympa aussi.

Esteban à la tamise (selon sa propre expression).Papa, il est bien mélangé mon sable tamisé ?Papa, hein, qu'il s'étale bien le mélange avec mon sable bien tamisé ?Ca n'a l'air de rien, mais on a tout réglé à l'oeil, ou à main levée comme vous voudrez.Un coup de taloche et... c'est pas nickel comme un miroir mais on s'en sort bien.
Evidemment de faire poum-poum toute la journée, ça lui a un peu mélangé les neurones à Gilles. Depuis il est persuadé qu'il y a des petits lutins au fond de la bétonnière et que se sont eux qui mélangent le sable et la terre, tout ça tout ça !
"C'est bon les lutins, vous pouvez aller vous coucher, on a fini."Pauvre Gilles, c'est dur quand même...
Un grand merci à lui ;-))

26 avr. 2008

Quelle chaleur !

Le poêle est installé depuis 15 jours et il fait déjà 18° c dans la maison (sans avoir toutes les fenêtres) !
Bon OK, il fait 25°c dehors mais quand même ;-)

Deux coups de scie pour la lisse basse de la cloison du cellier.
Quelques m3 de terre tamisée en prévision du lendemain.
Et encore un peu de ce magnifique enduit terre-chaux-chanvre.De plus près.Encore plus près.Après c'est le microscope électronique... on n'en a pas.

25 avr. 2008

J'adore faire la cuisine : enduits mixtes

Dans l'enduit chaux-chanvre, il faut beaucoup de chaux !
Et si je remplaçais la moitié par de la terre ? OK, vas-y, essaie.
Et il l'a fait !
Et c'est top. En tous cas à appliquer. On verra la couleur au séchage...

Jeudi et vendredi soir, donc : enduit sur le mur Nord du cellier.

24 avr. 2008

Chantier et famille

Je profite de son absence pour un petit message à caractère plus personnel.

Il y a un ouvrier dont le travail n'apparaît pas sur le blog : la maman !
Notre chantier avance bien parce qu'on y consacre du temps. Mais comme nous avons 2 petits bouts de chou (4 ans et 7 mois), il faut bien que quelqu'un gère la famille.

Un coup de chapeau à Jenny qui s'occupe, plus que la normale, des minots et de l'intendance depuis 1 an.


Le blog sert probablement bien à tisser un lien fort avec ceux qui passent moins de temps sur le chantier...

21 avr. 2008

On a tout posé, on en veut encore !

Vu qu'on a des fenêtres ET que c'est dur de résister plus longtemps (!), j'ai lancé le rôdage du poêle. Donc petit feu toute la journée pour sécher la bête à cœur.
(le bruit de fond, c'est la radio, ne tendez pas l'oreille)

video

Un rayon de soleil pour vous faire profiter de la vue.
Ce qui était prévu (et projeté).Ensuite, on sort (faut ouvrir la porte, pffff).Il en manque encore, j'ai remarqué aussi...Au travail :
Raboter la poutre pour que la porte du jardin puisse s'ouvrir sans buter.
Fixer la porte d'entrée (la 2ème, en fait).
Côté entrée.Et enfin, direction le cellier...
Coffrage et coulage des plots en chaux-sable pour la cloison du cellier.
Le trait rouge continu à droite matérialise un futur placard dans l'entrée. En fait, on ne va pas faire un angle droit, comme dessiné par terre, mais plutôt un pan coupé, plus pratique pour circuler.

20 avr. 2008

Fenêtres 2ème acte

De jour et de près.
J'ai posé les foraines, juste pour voir .Je reprends l'explication : on doit découper l'appui pour qu'il passe...
... dans la feuillure des poteaux.De même pour le seuil de la porte.
Je sais, c'est brutal, mais je n'ai pas trop eu l'occasion de prendre des photos intermédiaires.
Donc cette fois, c'est Gérard et Hervé, nos voisins, qui sont venus prêter la main.
Merci à eux.
C'est pas bô ?
Comme il pleuvait des cordes, la photo de dehors sera pour demain.