1 sept. 2009

Consommations énergétiques - 3

Je me doutais que ça serait une histoire à épisode...
Bon en fait, les thermiciens sont un peu comme les psys, ils ne disent pas tout à la première séance !

Donc mon calcul était bon mais ne pouvait se comparer aux chiffres donnés dans les labels.
Mon résultat concerne l'énergie utile.
L'étiquette énergie et les labels sont calculés en kWh énergie primaire. C'est à dire l'énergie nécessaire à apporter l'énergie "utile" dans la maison. Par exemple pour l'électricité, il faut multiplier par 2,58 les kWh payés sur la facture pour tenir compte des pertes (phénoménales !) dûes au réseau de transport d'électricité.

Donc le nouveau calcul nous donne :
  • EDF : cumulé à ce jour (déc à aout) : 2636 kWh soit estimé sur 12 mois : 3514 kWh
    Multiplié par 2,58 = 9841 kWhep
  • Chauffage : 3 tonnes de bois (châtaignier) à 2550 kWh : 7650 kWhep
Surface de maison chauffée : 200 m2

--> Consommation : 83 kWh/m2/an énergie primaire.

Nous voilà motivés pour améliorer tout ça et se rapprocher du niveau A.

3 commentaires:

Anne a dit…

le x 2.6, il fait vraiment mal aux tripes je n'en reviens pas, quel gachis !
sur quels postes pensez-vous améliorer votre consommation ?
http://maisonchanvre.canalblog.com/

Jenny, Boris, Esteban et Manolo a dit…

C'est hallucinant, mais c'est aussi un bon argument pour une production décentralisée donc moins gaspilleuse.

Pour nos progrès :
- enduits extérieurs et/donc étanchéité à l'air (velux, bords du toit, menuiseries) pour le chauffage.
- optimiser la coupure totale de l'appoint électrique pour l'eau chaude.
- pour le reste de l'électricité... je ne vois pas trop, on a déjà les appareils économes (congél, frigo, LVaisselle, sauf peut être le lave linge et puis les autres peuvent encore s'améliorer...), ils sont branchés sur l'eau chaude solaire, les ampoules économes, un bon éclairage naturel... ?
Qui a des idées ?

Arno a dit…

Pour info le 2,58 n'est pas à cause du transport de l'électricité, c'est plutôt le rendement des turbines à vapeur (cycle de Rankine). Et il n'est pas compté, dans le cas du nucléaire, l'extraction, le transport et la transformation du minerai; la déconstruction des centrales, le stockage des déchets, ...