8 oct. 2008

Lundi, mardi, mercredi : tomettes dans la cuisine

Un être vivant habite aux Nouals.

Lundi soir.

Démarrage des tomettes dans la cuisine. Régler la chape, un cordeau pour suivre les rangs et coller les carreaux.


Mardi soir. La suite. Régler. Découper. Coller.



Voilà, il reste 3 petites bandes de 10 cm à poser devant l'évier et en entrant.

Mercredi.

2 Eric sur le chantier. Un électricien et un grand-père.

Avec le premier, on a passé les tuyaux aller et retour pour les panneaux solaires. Il a également continué l'installation électrique.

Le second a passé une couche d'huile dure sur la terre battue de la buanderie.

Et nettoyé le plancher de la chambre, passablement grisé par la poussière de chaux.

Ça m'a permis de passer une couche d'huile, le soir.

Découpe et collage des petites bandes de tomettes restantes.

Et coulage de petites chapes en chaux-sable à l'emplacement des placards.

Rangement.

J'attaque les joints. Technique sèche. Chaux + sable tamisé fin fin. On balaye (à la main et au balai) pour faire pénétrer dans les joints.
On mouille au pulvérisateur.

Plus de la moitié de fait.

2 commentaires:

pistou a dit…

Je suis ravi de voir cet article...nous avons nous aussi de vieilles terre-cuites dans la cuisine + salle à manger et les joints sont inexistants (en terre, ils se sont un peu effrités).
Pouvez-vous me donner la recette exacte et/ou des variantes ?
Merci

Brice
http://www.lebonheurestdanslarenovation.over-blog.fr

Jenny, Boris, Esteban et Manolo a dit…

La recette : je crois que j'ai mis 1 chaux (NHL2) pour 4 sable (tamis n°14).

Ceci dit, j'ai essayé après (sur une toute petite surface) la technique "inverse" : le même mélange mouillé (texture assez raide, c'est à dire qu'il tient collé à l'envers sur la truelle...) appliqué dans les joints à la truelle, puis nettoyage immédiat avec eau + acide.
Et bien finalement, je pensais que la technique "à sec" occasionnait moins de nettoyage mais non !