4 janv. 2009

Poêle de masse et vacances

Le défaut du poêle, c'est quand on s'absente. Personne n'est là pour mettre du bois.

Nous sommes quand même partis en vacances.
Vroum.Puis nous sommes revenus. 6 jours plus tard.
Météo en notre absence :
  • dimanche 9°c - soleil
  • lundi 6°c - pluie
  • mardi 11°c - éclaircies
  • mercredi 14°c - éclaircies
  • jeudi 12°c - éclaircies
  • vendredi 9°c - éclaircies
  • samedi 5°c - brouillard
L'option choisie : 2 radiateurs 'électriques' mobiles à bain d'huile, 1 en haut, 1 en bas. 2000 W chacun.

Résultat : il faisait TROP chaud en revenant (20°c), surtout en haut (25°c). Température homogène dans toutes les pièces (par niveau).

Moralité :
  1. une maison bien isolée, c'est bien ! Quel que soit le mode de chauffage.
  2. faudra mettre le thermostat plus bas.
  3. un simple radiateur entraîne plus de convection (d'où la surchauffe en haut) qu'un poêle de masse.
  4. il n'est pas contraignant d'avoir un poêle par rapport aux absences (pour 200 € de radiateurs).

3 commentaires:

Anne a dit…

Bonjour Boris,
On aurait une petite question,
On a vu ton principe de quadrillage de lambourde, cela nous semble intéressant d'un point de vue phonique,
Après ces quelques semaines dans ta nouvelle maison, es tu satisfait de ce sytème ? est ce facile à poser ? avec le recul, aurais tu fait autrement ?
d'avance merci pour ces réponses qui éclaireront nos lanternes
Anne et André

Jenny a dit…

Bonne question qui me donne l'occasion d'un retour, utile.
Le système est bon mais il faut mettre des vraies lambourdes (plus épaisses et plus larges que le lattis) et être plus rigoureux sur les écartements, les jonctions entre lambourdes.

Bref, notre plancher bouge un peu trop par endroits, les lattis en dessous étant trop souples. Et du coup grince.

Par contre pour le phonique général du plancher par rapport au RDC, c'est nickel.

Anne a dit…

merci pour ces informations précieuses !
anne et andré